top of page
  • Anne-Camille Khelalfa

IHS : Montessori, mais pas que... Partie 2.

Dernière mise à jour : 6 juin 2023

Nous avons précédemment parlé de Maria Montessori, ses travaux, ses engagements, ses valeurs…. Mais en pratique… une école, une classe Montessori, c’est quoi ? 🧐


Les travaux initiaux de Maria Montessori et la première école de Rome, la « casa dei bambini » (« La maison des enfants ») s’adressaient aux enfants âgés de 3 à 6 ans.

Néanmoins, les valeurs et les méthodes de travail adoptées étant adaptables à tous, on trouve habituellement dans les écoles Montessori, les extensions de la «maison des enfants» (3-6 ans) avec une « communauté enfantine » accueillant des enfants de 2-3 ans et une classe élémentaire 6-12 ans (parfois décomposée en 6-9 et 9-12). Certaines crèches utilisent la dénomination Montessori, appelées « Nido » en terme Montessorien. Je serais néanmoins incapable de déterminer la mesure dans laquelle, Montessori est ici commercial, pédago-éducatif ou dire de quelle manière, en pratique, ces établissements adaptent la pédagogie à la toute petite enfance…


Outre, les frais financiers demandés aux écoles, l’estampille AMI de l’Association Montessori Internationale (souvent porteuse de confiance pour les familles), est accordée aux écoles, grâce à une certification sur l’honneur du respect des 4 critères présentés ici : "

  • un groupe d'enfants d'âges mélangés ;

  • un éducateur diplômé par l'Association Montessori Internationale (AMI) ;

  • un jeu de matériel complet proposé aux enfants ;

  • une plage de travail continue de 2,5 à 3h matin et après-midi. "

Il faudrait ajouter que ces écoles sont en majorité bilingues.


Dans la pratique, ce qu’il faut aussi savoir d’une classe Montessori, c’est que l’intégralité du travail fait par les enfants se trouve sur les étagères de la classe. Néanmoins, les enfants ne sont autorisés à manipuler que le matériel qui leur a été présenté individuellement par une éducatrice (eur). Le matériel est présenté aux enfants en considération d’une progression générale commune, admise pour la présentation du matériel Montessori. Les travaux collectifs organisés autour d’activités sont donc l’exception.


Les ambiances Montessori sont organisées en plusieurs aires : La vie pratique, regroupant des activités de la vie quotidienne ; la vie sensorielle, regroupant du matériel mobilisant les différents sens de l’enfant ; l’aire du langage, les mathématiques et la culture. Chaque aire dispose de sa propre progression relative par exemple à la finesse de la motricité engagée ou la mémorisation croissante du nombre de tâches à suivre pour réaliser le travail…


Avant 6 ans, considérant que l’imaginaire et la réalité de l’enfant sont confondus et afin d’accompagner cette dissociation progressive, il n’y a ni jeux, ni évocation de l’imaginaire dans une classe Montessori.


Le jeu est donc interdit dans une classe Montessori. De même, il est appelé détournement un matériel utilisé différemment de ce qui a été présenté par une éducatrice (eur) et ce dernier est interdit (de manière plus ou moins stricte en fonction des éducatrices (eurs)). De même, si les activités graphiques sont nombreuses, le dessin libre qui laisse libre cours à l’imagination et à l’expression libre de l'enfant est, la plupart du temps, limité à une table accessible par un enfant à la fois.


Du choix des livres ou des chansons, n’accueillant que des figures ou situations réalistes, à l’abstraction du Père Noël ou des fêtes culturelles telles que « Halloween », en passant par l’interdiction du détournement du matériel, ou de la place faite au dessin libre, l’imaginaire est banni de l’école et de la classe Montessori.

Les journées y sont organisées autour de cycle de travail entre 2,5 et 3 heures chacun, un le matin et l’autre l’après-midi. Ce qui implique que la seule récréation est souvent celle qui suit le déjeuner.


*** Pour en savoir plus sur la réalité des pratiques, je vous invite à lire l’article écrit pour le Journal des professionnels de l’enfance « L’école Montessori : une réalité méconnue ». N°135 Mars/Avril/Mai 2023.


Alors pour faire court… La réalité pratique de ces écoles et classes n’est pas aussi exemplaire et idyllique que l’image dont elle bénéficie et mérite à mon sens quelques aménagements. Montessori oui, mais pas que … et surtout avec un éclairage et une mise en oeuvre actualisée.


La philosophie Montessori, aussi visionnaire que moderne, dispose d'une valeur véritable. Cette pédagogie est d'une grande richesse concernant notamment les apprentissages des enfants de 3 à 6 ans et un soutien aux apprentissages fabuleux pour les autres niveaux.

Les classes Montessori de l’IHS adopteront les méthodes de travail de la pédagogie entendues de manière souple avec notamment une réintégration d’activités collectives, une souplesse sur le cadre d’utilisation du matériel et des progressions.


Le jeu et l'imaginaire, prohibés dans la majorité les classes Montessori, représentent, dans notre vision pédagogique, une source de développement à la fois cognitif et socio-émotionnel, primordiale. Par conséquent, ils seront intégrés, avec raison, dans l'environnement de nos élèves de maternelle et pré-maternelle. D'autre part, estimant la nécessité des temps de récréation, à la fois pour le bien-être des enfants et la qualité des apprentissages, nous ne respecterons pas les cycles de travail de 3 heures imposés par l'AMI. Les élèves disposeront d'une récréation le matin, à la pause déjeuner et l'après-midi.


Les enfants de 2 à 6 ans évolueront dans un environnement Montessorien digne de ce nom, (multi-âge, éducatrices (eurs) Montessori diplômées (és), encadrement bilingue, matériel et philosophie) et ces outils pédagogiques seront utilisés pour les autres niveaux de manière anecdotique en fonction des besoins et des apprentissages.


Nous disposons d’une palette d'outils pédagogiques d'une richesse incontestable. Ils sont l’opportunité de nous adapter au plus juste à des élèves différents, à des objectifs, des compétences et des matières différentes ainsi qu’une occasion supplémentaire à l’ouverture des esprits.


Les programmes sont donc appréhendés grâce à des outils et méthodes diversifiés (traditionnels et alternatifs), envisagés dans le cadre d'une approche collaborative et en cohérence avec les données neuroscientifiques actuelles en matière de psychopédagogie.


Enfin, éléments importants de tout enseignement efficace. Les emplois du temps sont organisés en considération du rythme de l'enfant et spécifiquement à leurs capacités attentionnelles. Ainsi, les matinées sont préférablement l'occasion de présentations de nouvelles notions et les débuts d'après-midi, de remobilisation grâce à des travaux impliquant la mise en action de l'élève.


Dans l’espoir que ces articles auront permis d’éclairer davantage nos valeurs pédagogiques, éducatives et leurs mises en œuvre pratique dans les classes… Je vous dis à très vite !!



50 vues0 commentaire

留言


bottom of page